Category Archives

2 Articles

Français/Outils

Désigner une personne en utilisant un dé (ou deux)

Posted by Romain on

Nous utilisons un seul dé (ou une seule pièce) dans la version actuelle de la méthode pour sélectionner aléatoirement une personne qui modère. J’utilise cette méthode pour deux raisons. Tout d’abord, la méthode est facile: tout le monde a une pièce de monnaie et lors d’un jour de chance, une personne a un dé. Deuxièmement, la méthode se trouve à mi-chemin entre une liste de volontaires et une liste qui comprend tout le monde, puisque les (non-)volontaires peuvent s’asseoir à proximité ou loin du lanceur de pièces/dés. La méthode peut être facilement expliquée et elle a bien marché lors de mes précédentes expériences.

Mais, j’ai récemment pensé à une autre méthode (voir un ancien post). J’ai appelé cette deuxième méthode la méthode de la dichotomie. La méthode consiste à diviser le groupe principal en sous-groupes. Par exemple, un groupe de taille pair peut être divisé en deux, nous choisissons le premier sous-groupe pour pile et l’autre pour face. Vous pouvez ensuite recommencer le processus jusqu’ à ce qu’une personne soit sélectionnée. Un dé permet de traiter le cas des groupes divisibles en deux ou trois sous-groupes. Vous êtes confronté à un problème insoluble avec des groupes de taille de nombres premiers car vous devez avoir des sous-groupes non chevauchants et égaux pour garantir que toutes les personnes pourraient être sélectionnées avec la même probabilité.

Dans ce post je présente une troisième méthode appelée la méthode du dénombrement. Cette méthode fonctionne dans un groupe de moins de 36 personnes. Quelqu’un jette deux dés (ou un seul dé deux fois), de couleurs différentes, l’un représentant l’unité et l’autre les dizaines (voir illustration ci-dessous énumérant toutes les possibilités). On commence à compter à partir du lanceur (11 est le lanceur puis 12 à 65,66). S’il y a moins de 36 personnes, vous pouvez relancer quand vous obtenez un jet plus grand que la taille du groupe. Le groupe peut aussi contenir 9 ou 18 personnes, ici une personne correspond respectivement à trois ou deux lancers distincts possibles.

A gauche les nombres premiers jusqu’ à 2500. A droite, tous les tirages possibles (36) avec deux dés. Romain Cazé CC-BY

Pour la plupart des situations, un seul dé couvre déjà nos besoins. Les groupes de 6 personnes sont assez grands pour une discussion animée. Un groupe de plus de 36 personnes devient rapidement ingérable.

Merci de votre lecture! Si vous avez d’autres méthodes ou si vous pensez que nous ne devrions faire appel qu’ à des bénévoles, commentez.

P.S.Merci Ambre pour la relecture.

Français/Outils

Utiliser la sortition pour désigner la personne qui modére une discussion

Posted by Romain on

Une discussion qui implique trois personnes ou plus avec des opinions divergentes  nécessite très rapidement un.e modèrateur.trice . Parce qu’il y aura toujours quelqu’un qui monopolisera la parole (le masculin est ici voulu). D’où cette nécessitée d’une personne pour distribuer la parole de façon équitable. Mais comment peut-on désigner la personne qui modère?

Pour désigner les personnes qui vont modérer une discussion il suffit de lancer une pièce. La personne qui lance la pièce est désignée arbitrairement. Pile c’est la première personne sur la gauche de la pièce qui modère; face c’est la deuxième.

Lorsque la personne qui modère refuse cette tâche, démissionne ou lorsque qu’un tiers ou plus des personnes lèvent le pouces on relance une désignation. La personne qui était désignée précédemment relance la pièce, ainsi le pouvoir tourne.

On peut aussi utiliser un dé pour avoir une liste plus longue. Si l’on est 6 la personne qui lance le dé initialement perd son importance. Dans ce cas c’est la énième personne sur la gauche du dé qui modère.