Category Archives

One Article

Français/Chronologie

Pourquoi je me suis mis à faire de la politique?

Posted by Romain on

Je crois au pouvoir de la parole pour guérir des extrémismes qui rendent les hommes fous. Vous penserez peut-être que je suis naïf. Mais je suis convaincu que les fous qui perpètrent attentats ou meurtres de masse seraient infiniment moins nombreux si on les avait écoutés. Sur la place de la République j’ai plusieurs fois été le témoin du pouvoir de la parole. Laissez-moi vous présenter un exemple qui m’a marqué. Un jeune homme en face d’une personne passablement imbibée qui vociférait: « Tu me cherches, tu veux te battre? ». Il faisait une fois et demi sa taille. Le jeune homme ne s’est pas démonté et il lui a simplement demandé: « Pourquoi? » alors l’homme saoul a déblatéré un discours à moitié incompréhensible et à moitié haineux. Le jeune homme l’a simplement écouté et l’homme saoul s’est calmé, non pas par la force mais par la simple écoute. C’est ce besoin que j’ai ressenti chez les gens à Nuit Debout. Le besoin d’être écoutés. Cet exemple ainsi que de nombreux autres m’ont convaincu du pouvoir apaisant de la parole et de l’écoute. Il n’y pas que la parole, l’action a aussi son importance.

Et pourquoi la stochocratie en particulier? Pour deux raisons simples. D’abord pour donner la parole à ceux qui ne l’ont jamais. Mieux vaut laisser parler un fou quelque minutes plutôt que de le voir aux infos après un massacre indicible. Parce que nombre de personnes que l’on n’écoute jamais détiennent des solutions auxquelles nous n’aurions jamais pensé: car Il y a plus de deux fois le nombre de bonnes idées dans deux têtes différentes. Ensuite pour concrétiser les paroles en acte sans passer par un système pyramidal. En effet, ces systèmes sont très efficaces pour rendre concrètes les choses « they get things done », le problème avec eux c’est qu’ils sont pyramidaux avec un chef décideur charismatique (le masculin est voulu ici). Je pense que la stochocratie offre cette alternative intéressante en proposant un leader intempérant et fluide (qui peut être remplacé) tout en lui conférant une identité humaine.

Crédit: Merci Nina pour la relecture 🙂